Le théâtre La Lucarne propose à Bordeaux des spectacles diversifiés d'auteurs contemporains, classiques ou bordelais. Un atelier de formation est également proposé.

Bienvenue au Théâtre La Lucarne
A l'affiche cette semaine
Prochainement
Maman baleine / Maman chaperon
Mercredi 19 décembre à 9h30
Lundi 5 novembre à 9h30
Lundi 5 novembre à 10h30
Lundi 5 novembre à 14h30
Mardi 6 novembre à 9h30
Mardi 6 novembre à 10h30
Mardi 6 novembre à 14h30
Mercredi 7 novembre à 9h30
Mercredi 7 novembre à 10h30
Mercredi 7 novembre à 14h30
Lundi 17 décembre à 9h30
Lundi 17 décembre à 10h30
Lundi 17 décembre à 14h30
Mardi 18 décembre à 9h30
Mardi 18 décembre à 10h30
Mardi 18 décembre à 14h30
Mardi 18 décembre à 18h
Mercredi 19 décembre à 9h30
Mercredi 19 décembre à 10h30
Mercredi 19 décembre à 14h30
Maman baleine / Maman chaperon
La compagnie Les 13 lunes naît au printemps 2012, une année de treize lunes, d’un désir de création dans tous ses états : texte, voix parlée, voix chantée, travail gestuel, composition musicale interprétée sur scène. C’est un travail sur le sens pour tous les sens.

Réservations auprès de la La boîte à jouer au 06 14 36 47 92 ou par mail contact@laboiteajouer.com

N'oubliez pas de réserver.
Une baguenaude
du 20 au 22 décembre
Jeudi 20 décembre à 20h
Vendredi 21 décembre à 20h
Samedi 22 décembre à 17h
Samedi 22 décembre à 20h
  • En complétant ce formulaire
  • Une baguenaude
    « C'est une construction collective, une loupe sur les choses, une circulation de la pensée, « une baguenaude ». Le chœur, parfois unanime, est notre bouillon commun, la parole notre résonance dégustée, le théâtre notre utopie. Une œuvre qui bouge, avec des acteurs hors du commun, des textes percutants et une mise en scène inouïe. » A.Marie Chevassus

    La réservation est fortement conseillée.
    On ne paie pas ! On ne paie pas !
    du 10 au 12 janvier
    Jeudi 10 janvier à 20h
    Vendredi 11 janvier à 20h
    Samedi 12 janvier à 20h
  • En complétant ce formulaire
  • Elle raconte l’histoire d’ouvrières exaspérées par la hausse du coût des marchandises qui décident l’auto- réduction des prix et finissent par dévaliser leur supermarché habituel. Leurs maris ne l’entendent pas de cette oreille et encore moins la police.

    Pensez à bien réserver.